Marchés européens du parquet : une tendance stable à positive

 16/10/2018

  Actualités

Marchés européens du parquet : une tendance stable à positive

Le comité directeur de la Fédération européenne du parquet (FEP) s’est réuni le 20 septembre afin d’évoquer entre autres la situation du secteur et les évolutions économiques afférentes sur les différents marchés européens. Il en ressort dans l’ensemble une tendance plutôt stable voire légèrement positive, comme dans le cas de la France.

Comparés à la même période l’an passé, les résultats provisionnels concernant le premier semestre de cette année, relatifs au marché du parquet, s’inscrivent dans une continuité, à savoir un niveau d’activité demeurant stable ou légèrement en hausse. Trois pays font exception à la règle, à savoir l’Allemagne, la Norvège et la Suisse, où l’on enregistre une diminution des ventes. La FEP note cependant déjà des signes d’amélioration sur les marchés allemand et norvégien. L’Europe de l’Est montre également des signes d’amélioration. En dépit d’une concurrence accrue de la part du marché de l’ameublement, du bois demeure disponible, et ce bien que les coûts tendent à augmenter, et que les lames de petite taille fassent souvent défaut.

Etant donné les conditions climatiques, le chêne devient de plus en plus rustique, et la disponibilité en catégories haut de gamme s’amoindrit. La FEP souligne la menace que constitue pour l’Union européenne la guerre commerciale portant sur les prix que se livrent actuellement les Etats-Uniset la Chine, avec le risque d’une pression croissante pesant sur les importations de produits en provenance de l’étranger sur le marché européen. En Autriche, la consommation continue de progresser par rapport à l’an passé. Le marché finlandais montre une légère tendance à croître, reflétant l’influence de projets de construction, et l’amélioration du contexte économique global. Le marché français poursuit une tendance légèrement positive durant le premier semestre de cette année, exception faite du parquet massif.

En Italie, l’augmentation des ventes de parquet a été un peu ralentie par les élections, à l’exception notable de la région milanaise. On s’attend à une reprise sur les derniers mois de l’année. On note en Pologne une amélioration modérée de la consommation de parquet sur le premier semestre.

En Suède, la consommation continue de progresser sur cette période, modestement, avec une activité ralentie dans le secteur des bâtiments résidentiels, et la diminution enregistrée sur le segment haut de gamme. Les résultats positifs reflètent avant tout la croissance en matière de bâtiments neufs. Les informations disponibles concernant le marché belge convergent vers une stabilisation du marché durant les six premiers mois de l’année. Le marché danois est constant, voire en légère baisse. Les données en provenance des Pays-Bas indiquent une stabilisation du marché durant la première moitié de l’année.

Tandis que l’année avait plutôt bien démarré sur le marché espagnol, les chiffres caractérisant le premier semestre reflètent une tendance à l’atonie. Une baisse est même anticipée sur cette fin d’année, résultant de projets privilégiant le bas de gamme, et par ailleurs un ralentissement au niveau du commerce de détail et du secteur résidentiel.

En Allemagne, malgré une amélioration actuellement perceptible, le premier semestre se traduit par une baisse. La même situation se vérifie concernant la Norvège. En Suisse, enfin, on enregistre une diminution des ventes de parquet sur les six premiers mois de l’année.

Partager ce contenu